Service entretien de piscine en Corse : confiez nous votre piscine

Faute de disponibilités ou des connaissances suffisantes, il n'est pas toujours évident de s'occuper de l'entretien de sa piscine, si bien que nombreux propriétaires confient cette mission à notre entreprise. Zoom sur les services d'entretien de piscine que nous vous proposons.

Le contrat d’entretien piscine vous permet de nous confier à la fois le nettoyage et la maintenance technique de votre piscine .
Les contrats d’entretien piscine, et leur contenu (à savoir les prestations proposées), varient en fonction de vos besoins. Un contrat peut comprendre quelques simples visites ponctuelles de contrôle ou d’entretien, ou la gestion complète de votre bassin, de la mise en route au printemps jusqu’à l’hivernage.

Le contrat d’entretien piscine s’adresse :

aux professionnels : hôtel, camping, piscine municipale, etc.
aux particuliers Il s’avère particulièrement utile pour
les résidences secondaires, ou lorsque la piscine n’est utilisée qu’une petite partie de l’année ou juste pour des événements
les personnes âgées ou retraitées qui n’ont plus l’envie ou la force de s’occuper régulièrement de leur piscine
les personnes qui n’ont pas le temps de s’occuper de l’entretien de leur piscine
ceux qui ne savent pas comment entretenir une piscine ou qui ne maîtrisent pas les gestes techniques
ceux qui partent en vacances, et qui ont besoin d’aide pour entretenir leur piscine en leur absence
 

Les formules pour l'entretien de sa piscine

A chaque propriétaire correspond une formule d'entretien de sa piscine, et nous vous proposons notamment :
• Le forfait tout inclus : Prestation la plus complète, CREA VERTS 2A s'occupe de la piscine de A à Z, et toute l'année. Comprenant une visite toutes les semaines ou tous les quinze jours selon l'époque de l'année, CREA VERTS 2A nettoie le bassin et ses abords, et il vérifie la quantité et la qualité de l'eau tout en l'ajustant si besoin avec les traitements nécessaires. Le contrôle des équipements, et leur maintenance.

• L'offre saisonnière : Les modalités de l'entretien sont généralement les mêmes qu'avec le forfait tout inclus, mais elles sont plus particulièrement ciblées sur la période habituelle de baignade. Les visites sont ainsi effectuées entre avril et octobre.

• Le service à la demande : CREA VERTS 2A assure chaque prestation à la carte, de l'entretien pendant les vacances du particulier, en passant par l'hivernage du bassin ou par l'analyse de l'eau par exemple.

Entretenir sa piscine : une étape essentielle

Entretenir votre piscine, c'est prendre soin :

- de l'eau de votre piscine. Polluée par les baigneurs (sueur, cheveux, bactéries) et par la nature (pollen, pluie, feuilles), l’eau doit être filtrée, et traitée avec un désinfectant. En un mot elle doit être propre !
- des équipements de nettoyage. Robots, filtres et pompes doivent être nettoyés régulièrement pour assurer leur fonctionnement à long terme.
 
Comment entretenir sa piscine ?

ENTRETIEN DE L’EAU


L’entretien de l’eau doit se faire régulièrement pour que l’eau de votre piscine soit constamment protégée et pure. De manière ponctuelle, il peut être nécessaire de corriger l’équilibre de l’eau en réajustant le dosage des produits ou en effectuant un traitement de choc.
Pour le traitement de votre eau, plusieurs critères entrent en compte dans le choix du désinfectant : prix, allergie, méthode d’utilisation, etc. Par exemple, le chlore est le produit le moins cher, mais il est déconseillé pour les peaux sensibles.

NETTOYAGE DE LA PISCINE

D’abord, il est impératif de nettoyer l’eau de la piscine avec une épuisette pour ramasser les gros débris qui flottent à la surface de l’eau (feuilles, insectes, etc). Cela peut être fait à chaque baignade. On nettoie ensuite le bassin en profondeur avec un aspirateur :
- Balai aspirateur
- Robot hydraulique, électrique ou à pression
Les robots, plus confortables que les simples balais, sont semi-automatiques ou totalement automatisés, c’est à dire autonomes !
Les équipements de traitement de l’eau sont également à nettoyer :
- Le ou les skimmers, qui aspirent les impuretés de l’eau et les envoient à la pompe.
- La pompe qui envoie l’eau jusqu’au filtre et la refoule dans le bassin.
- Le filtre qui purifie l’eau. Il faut également surveiller la pression du filtre.


Les couvertures ou abris de piscine permettent de limiter les tâches d’entretien de votre piscine. En effet, ils protègent l’eau des intempéries et de la pollution extérieure. Pendant l’hiver, vous pouvez recouvrir votre bassin d’une bâche d'hivernage.
Entretenir votre piscine, c’est aussi réparer les fuites ou autres désagréments.
En surveillant chacun des éléments de votre piscine (liner, système de filtration,
équipement de sécurité défaillant, etc), vous remarquerez les problèmes dès leur apparition et vous pourrez procéder aux réparations.

Quels sont les 10 paramètres les plus importants à surveiller ?

1. Le pH de l’eau, soit son potentiel hydrogène. Le pH détermine le caractère acide ou alcalin (autrement dit basique) de l’eau. Une eau est neutre lorsque son pH atteint 7. Elle est acide entre 0 et 7, ou basique entre 8 et 14. En quoi le pH de l’eau est-il utile ?
Le pH de l’eau conditionne l’efficacité du désinfectant. Lorsque l’eau est basique ou alcaline (soit supérieure à 7,8 environ), elle neutralise l’efficacité des désinfectants. Les algues peuvent se développer. Une eau, au contraire, trop acide, est agressive pour les baigneurs.

2. Le taux de désinfectant : chlore, brome, etc. Pour vérifier son efficacité, il est bon de surveiller le taux de désinfectant contenu dans votre piscine (en suivant les recommandations des fabricants).
Le pH et le taux de désinfectant sont les deux éléments les plus importants car les plus susceptibles de varier, et le plus rapidement. Ils doivent être surveillés au moins une fois par semaine.

3. La dureté de l’eau, le TH ou titre hydrotimétrique. Une eau dure est une eau calcaire. On dit qu’elle est dure lorsqu’elle contient beaucoup de sels calcium et de sels magnésium. Son TH est alors supérieur à 35°f. Dans ce cas, il y a risque d’endommagement des équipements de la piscine (entartrage). Au contraire, lorsque le TH est inférieur à 10°f, on dit que l’eau est douce. Mais une eau trop douce favorise la corrosion, ce qui n’est pas bon non plus pour la piscine.

4. L’alcalinité ou TAC, titre alcalimétrique complet. Le TAC indique le pouvoir tampon de l’eau, soit sa capacité à absorber les variations de pH. Lorsque le TAC est faible (inférieur à 10°f), le pH est instable et peut varier à la moindre occasion. Au contraire, lorsque le TAC est trop élevé (supérieur à 30°f), il devient vraiment difficile de faire évoluer le pH

5. L’acide cyanurique, ou plus simplement appelé le stabilisant du chlore. L’acide cyanurique est comme un protecteur pour le chlore : il le protège notamment des UV, ce qui permet de rallonger son efficacité dans le temps. Le taux de stabilisant idéal se trouve autour de 20 à 30 mg/L. Au-dessus, aux alentours de 70 mg/L, l’eau est surstabilisée et le chlore perd de son pouvoir désinfectant. Sous les 20 mg/L, le stabilisant perd tout simplement en efficacité.

6. Le taux de sel. Ceci concerne surtout les piscines qui disposent d’une électrolyse au sel, d’un stérilisateur ou d’un appareil au sel. Un bon taux de sel permet à l’appareil de fonctionner dans de bonnes conditions, et permet un pouvoir désinfectant optimal.

7. Le cuivre et le fer, et 8. Les phosphates et nitrates. Ces deux paramètres doivent être surveillés, pour autant, ils ne sont pas essentiels.

9. La température de l’eau a des effets sur la désinfection : une eau trop chaude favorise la prolifération d’algues, et la dégradation du liner. Il convient donc de la surveiller régulièrement.

10. Un autocontrôle visuel pour terminer, la couleur de l’eau. Une eau verte est signe de prolifération d’algues, une eau trouble signe d’eau calcaire… Un simple coup d’œil permet parfois de maintenir une bonne qualité de l’eau.